Le nouveau CCAG Fournitures Courantes et Services

Le 15 juin de 9h à 12h30

Objectifs :

Faire le point sur les évolutions du CCAG et identifier les dérogations nécessaires.

La durée d’une demi-journée est bien adaptée à ces objectifs, privilégiant une présentation à la fois précise et synthétique, en réservant du temps aux échanges.

Public visé :

Cet atelier est destiné aux praticiens de la passation des marchés publics, acheteurs, prescripteurs comme aux personnes en charge de l’exécution, de la constatation du service fait, de la gestion de ces contrats.

Prérequis :

Cet atelier est accessible aux professionnels du secteur public qui possèdent déjà une connaissance du CCAG-FCS actuel afin d’en saisir les principales modifications pour les prendre en compte dans leur pratique, comme aux agents qui sans avoir l’expérience de l’ancien CCAG souhaitent appréhender l’essentiel de ce nouveau texte pour le mettre en œuvre rapidement.

Plan détaillé

Le plan retenu suit l’ordre des articles du CCAG pour une meilleure appropriation des changements par les praticiens et une bonne compréhension des éléments clés par les personnes moins expérimentées.

Thèmes abordés :

  • Préambule.
  • Généralités : le champ d’application, les nouvelles définitions, les obligations des parties, la protection des données, la protection de la main d’œuvre.
  • Prix et règlement : l’actualisation des prix, les options relatives à l’avance, la facturation électronique.
  • Délais : le plafonnement des pénalités, les échanges préalables, les primes.
  • Exécution : les clauses sociales et environnementales, les prestations supplémentaires, la suspension des prestations, les données nécessaires à l’exécution d’une mission de service public.
  • Constatation de l’exécution des prestations – Garantie – Maintenance.
  • Utilisation des résultats et régime des droits de propriété intellectuelle : les droits de l’acheteur/les droits du titulaire.
  • Résiliation : les cas d’ouverture, l’exécution auxfrais et risques.
  • Différends et litiges : définition, délai, règlement amiable.

 

Focus sur les cinq orientations principales de la réforme :

  • La poursuite de l’homogénéisation et de la mise à jour des CCAG : introduction des clauses de propriété intellectuelle et de développement durable, de dématérialisation des paiements.
  • La prise en compte du Code de la Commande Publique.
  • Les mesures de circonstances : politique en matière d’avances, prise en compte de mesures édictées par l’autorité publique.
  • Des modifications spécifiques importées d’autres CCAG.
  • Des modifications liées à l’évolution de la jurisprudence.

Le nouveau CCAG travaux - Le quatrième depuis 1968 !

 

Le 8 juin de 13h30 à 17 h

Objectifs :

Faire le point sur les évolutions du CCAG et identifier les dérogations nécessaires.

La durée d’une demi-journée est bien adaptée à ces objectifs, privilégiant une présentation à la fois précise et synthétique, en réservant du temps aux échanges.

Public visé :

Cet atelier est destiné aux praticiens de la passation des marchés publics, acheteurs, prescripteurs comme aux personnes en charge de l’exécution, de la constatation du service fait, de la gestion de ces contrats.

Prérequis :

Cet atelier est accessible aux professionnels du secteur public qui possèdent déjà une connaissance du CCAG actuel afin d’en saisir les principales modifications pour les prendre en compte dans leur pratique, comme aux agents qui sans avoir l’expérience de l’ancien CCAG souhaitent appréhender l’essentiel de ce nouveau texte pour le mettre en œuvre rapidement.

Plan détaillé :

Le plan retenu suit l’ordre des articles du CCAG pour une meilleure appropriation des changements par les praticiens.

  • Préambule.
  • Les nouvelles définitions.
  • Les ordres de service.
  • Les pièces contractuelles.
  • Les prix et leurs variations.
  • Les avances et les approvisionnements.
  • La dématérialisation des paiements.
  • Le décompte général et les réserves.
  • Les prix nouveaux pour travaux modificatifs.
  • Les délais et le plafonnement des pénalités.
  • Le développement durable et les matériaux dangereux.
  • La période de préparation, les études d’exécution et les DOE.
  • La propriété intellectuelle.
  • Les mesures coercitives dans les groupements.
  • L’ajournement pour cause de mesures restrictives de l’autorité publique.

 

Focus sur les cinq orientations principales :

  • La poursuite de l’homogénéisation et de mise à jour des CCAG: introduction des clauses de propriété intellectuelle et de développement durable, de dématérialisation des paiements;
  • La prise en compte du CCP: dans les définitions, notamment de maître d’ouvrage, maître d’œuvre, groupements d’opérateurs etc.
  • Les mesures de circonstances: politique en matière d’avances, prise en compte de mesures édictées par l’autorité publique;
  • Des modifications davantage « catégorielles » et spécifiques aux marchés de travaux: les assurances, le régime des ordres de service, la période de préparation, la prise en compte des travaux modificatifs, les approvisionnements;
  • Des modifications importées de la jurisprudence: les réserves non levées et le décompte général, le plafonnement des pénalités.

Le CCAG dédié aux marchés de maîtrise d’œuvre : le 1er depuis… toujours !

 

Le 8 juin de 9h à 12h30

Objectifs :

Faire le point sur les évolutions du CCAG et identifier les dérogations nécessaires.

La durée d’une demi-journée est bien adaptée à ces objectifs, privilégiant une présentation à la fois précise et synthétique, en réservant du temps aux échanges.

Public visé :

Cet atelier est destiné aux praticiens de la passation des marchés publics, acheteurs, prescripteurs comme aux personnes en charge de l’exécution, de la constatation du service fait, de la gestion de ces contrats.

Prérequis :

Cet atelier est accessible aux professionnels du secteur public qui possèdent déjà une connaissance du CCAG actuel afin d’en saisir les principales modifications pour les prendre en compte dans leur pratique, comme aux agents qui sans avoir l’expérience de l’ancien CCAG souhaitent appréhender l’essentiel de ce nouveau texte pour le mettre en œuvre rapidement.

Plan détaillé :

Le plan retenu suit l’ordre des articles du CCAG pour une meilleure appropriation, par les praticiens, des changements ou nuances par rapport au CCAG-Prestations intellectuelles auquel se réfèrent, jusqu’alors les marchés de maîtrise d’œuvre privée conclus par les maîtres d’ouvrage publics.

  • Préambule.
  • Le champ d’application et les définitions, y compris le BIM.
  • Les obligations entre les parties : forme des notifications, groupements, sous-traitance, ordres de service et autres intervenants ;
  • Les pièces contractuelles.
  • Les règles de confidentialité, de protection des données à caractère personnel et les mesures de sécurité.
  • La protection de la main d’œuvre, de l’environnement et la réparation des dommages.
  • Les assurances.
  • Les prix, leurs variations, les modalités de règlement, avances, acomptes, facturation électronique, décompte général ; le règlement dans les groupements.
  • Les délais d’exécution, leurs prolongations, les pénalités et les primes.
  • Le développement durable et la clause environnementale.
  • Les prestations supplémentaires ou modificatives.
  • L’utilisation des résultats et le régime des droits de propriété intellectuelle et industrielle.
  • Les opérations de vérification et d’admission des prestations.
  • Les cas de résiliation, l’exécution aux frais et risques.
  • Les cas de suspension de prestations liés à des évènements extérieurs.
  • Les différends entre les parties.

 

Focus sur les cinq caractéristiques principales :

  • Le principe d’homogénéisation entre tous les CCAG a été appliqué : même plan, ordre des articles, introduction des clauses de développement durable, de dématérialisation des paiements.
  • La prise en compte du CCP: dans les définitions, notamment de maître d’ouvrage, maître d’œuvre, groupements d’opérateurs et pour les prestations supplémentaires ou modificatives.
  • Les mesures de circonstances: politique en matière d’avances, prise en compte de mesures édictées par l’autorité publique.
  • Des différences sensibles et en rupture avec le CCAG Prestations intellectuelles : notamment dans la suppression de la clause d’arrêt des prestations.
  • L’affirmation de la spécificité des marchés de maîtrise d’œuvre.

Déroulement des journées :

Matin

08h45 : Accueil des participants sur la plateforme
09h00 : Début de la formation
10h30 : Pause
11h00 : Reprise de la formation
12h30 : Fin de l'atelier / Tour de table / Évaluation


Après-midi

13h15 : Accueil des participants sur la plateforme
13h30 : Début de la formation
15h15 : Pause
15h30 : Reprise de la formation
17h00 : Fin de l'atelier /Tour de table /Évaluation

Le CFPA : qui sommes-nous ?



Leader depuis plus de 25 ans des formations relatives aux achats et aux marchés publics, et plus généralement au droit public, le CFPA met son expérience et son expertise au service de ses partenaires du secteur public (Ministères, collectivités locales, établissements publics, hôpitaux...).
Le CFPA possède un catalogue de plus de 170 formations inter et intra, à jour des dernières actualités et des bonnes pratiques, et animées par des hommes et des femmes de terrain qui, outre leurs qualités pédagogiques, ont une connaissance pratique tirée de leur expérience quotidienne.